You are currently viewing L’été en médecine chinoise

L’été en médecine chinoise

Dans la tradition chinoise, l’été est la saison de la maturité. Ce que nous avons « semé en hiver », mis en mouvement au printemps arrive à maturité en été avant de rentrer dans la phase de repli de l’automne.

L’été correspond à l’élément feu, lui-même relié à l’organe cœur et au niveau des viscères à l’intestin grêle ainsi qu’aux vaisseaux sanguins.

La tradition chinoise nous dit qu’en été, le ciel et la terre forment un couple parfaitement uni. Un échange constant de leurs souffles accroît la fécondité de la terre et l’épanouissement du règne végétal.

Les organes des sens concernés sont le toucher et la langue. Le cœur est relié à l’émotion « joie ». Chez l’homme, les fonctions digestives sont faibles car l’énergie est davantage centrée sur l’extérieur qu’à l’intérieur.

Le Cœur a un rôle de centralisateur d’autres fonctions des autres organes du corps et comporte deux grandes fonctions : celle d’abriter le « Shen » – esprit ou conscience – et celle de gouverner le sang et tout le système vasculaire.

L’Intestin Grêle a la fonction de séparer le « pur de l’impur ». C’est lui qui extrait l’essence des aliments qui transitent en lui et les transmet à la Rate. Les déchets, l’impur, sont conduits vers le Gros intestin pour être ensuite éliminés.

La manière dont vous allez prendre soin de votre énergie pendant cette saison aura des répercussions sur votre état général durant tout le reste de l’année.

Les troubles liés aux organes de l’été se manifestent soit par un excès de chaleur : palpitations, éruptions, troubles circulatoires soit, par un ralentissement des fonctions fatigue générale, hypotension, anémie.


Laisser un commentaire