You are currently viewing Les bases de la nutrition gourmande

Les bases de la nutrition gourmande

  • Post category:Diététique / Santé
  • Reading time:4 mins read

Les principes de base de la nutrition ont des points communs. Ces points communs appellent à notre bon sens, à un raisonnement local, une agriculture au moins raisonnée et le fait de s’accorder le temps d’un minimum de préparation.

Une alimentation équilibrée

Choisir ses aliments dans les différents groupes alimentaires : les légumes et les fruits, les produits céréaliers, les protéines. Cette assiette vous permet d’avoir des glucides majoritairement, des protéines et un peu de lipides.

Une alimentation variée

Pour favoriser une alimentation riche en micronutriment et éviter les carences, il faut consommer chaque jour plusieurs aliments de chaque groupe alimentaire.

Des aliments frais et de bonne qualité

En diététique chinoise comme occidentale, une alimentation fraiche et locale est recommandée. Elle permet au corps d’être le plus adapté possible face à l’environnement. Le circuit court permet de garantir une meilleure fraîcheur des aliments sans en altérer la nature. Si par exemple le produit est congelé ou mis en conserve, la nature des aliments va être modifiée et aura moins de bénéfices pour le corps. Les produits raffinés et les graisses hydrogénées sont évidemment à éviter.

Manger en quantité raisonnable

L’excès de poids favorise l’apparition de nombreuses maladies, et réduit considérablement l’espérance de vie. Manger ni trop, ni trop peu, en laissant une petite place pour l’estomac bien broyer les aliments ingérés, permet de limiter l’oxydation et de prévenir l’encrassage.

La nutrition gourmande

La saveur détermine nos choix alimentaires. Si tant de gens abandonnent un régime, c’est qu’il ne leur procure pas de plaisir. Le secret de la nutrition gourmande est simple. Lorsque vous cuisinez, veillez à avoir le plus de couleurs possible dans votre assiette, veillez à avoir toutes les saveurs possibles au cours du repas, pensez à utiliser les plantes, aromates, herbes fines, sauce soja, miso, la lactofermentation, les algues, tous les substituts au sucre, au beurre et aux produits laitiers. Terminez votre repas par une infusion ou un thé qui vous fait plaisir et vous facilite la digestion.

Manger en pleine conscience

Quand il est possible de la pratiquer, l’alimentation en pleine conscience est une technique efficace pour apprendre à redécouvrir les saveurs des aliments, tout en réduisant les proportions de nourritures absorbées durant un repas. C’est très simple, mangez dans le calme en vous concentrant sur chaque bouchée et ce qu’elle vous apporte.

Adopter la chrono-nutrition

Le corps est si bien fait qu’en une journée, il produit des enzymes et des sucs différents. Par exemple, il est conseillé de manger gras le matin, protéiné à midi, sucré le midi et fibreux le soir.

Organiser ses repas

Pour un apport nutritionnel optimal il est essentiel de s’organiser un minimum. Par exemple, la veille vous pouvez mettre à tremper les légumineuses et les céréales que vous comptez manger le lendemain. Vous pouvez aussi prévoir un gruau de riz pour plusieurs jours que vous mettez au réfrigérateur et n’avez plus qu’à réchauffer à la poêle le matin. Vous pouvez laver vos légumes dès que vous les avez achetés. Vous pouvez cuisiner pour un ou deux jours.

Adopter le slow cook

Pour conserver tous les bienfaits des aliments, il est préférable de cuire à basse température en dessous de 100°C car la haute température dénature les propriétés des aliments. Pour ce faire, vous pouvez opter pour différentes solutions comme le slow-cook. Le slow cook est un art de cuisiner qui va de la marmite norvégienne, en passant par la cuisson basse température, à la cuisson longue, et encore à la lactofermentation. Limitez au maximum les grillades, qui contiennent beaucoup de radicaux libres. Le micro-onde est à éviter également car il dénature la forme chimique des aliments. Le congélateur est à utiliser avec parcimonie car il transforme la nature de l’aliment de manière définitive. Vous pouvez associer à votre cuisine jusqu’à maximum 1/3 d’aliments issus du congélateur. Au-delà, cela lésera votre Rate, favorisera la rétention d’eau, l’inappétence et les selles molles.

Marmite norvégienne ancestrale

Laisser un commentaire