You are currently viewing Comprendre la diététique chinoise

Comprendre la diététique chinoise

« Que ton aliment soit ton premier médicament » Hippocrate.

« Celui qui ne sait pas manger, ne sait pas vivre »                                         Sun si Miao (Célèbe médecine, 581-682 après J-C)

Les principes de la diététique chinoise font partie intégrante des 7 piliers fondamentaux des méthodes de préservation de la santé qui sont, selon la tradition chinoise : 

  • Savoir manger
  • Savoir bouger
  • Savoir respirer
  • Savoir se reposer
  • Savoir faire l’amour
  • Savoir maitriser son esprit
  • Savoir se conformer aux cycles de la nature

Aujourd’hui, notre mode d’alimentation est bien différent de celui préconisé par les anciens. En revanche, dans la diététique chinoise, ce principe est resté et continue de vivre depuis des millénaires. Les médecins chinois ont compris très tôt l’importance d’une alimentation équilibrée qui est la base d’une bonne santé. La diététique chinoise est considérée comme un outil thérapeutique à part entière, au même titre que l’’acupuncture, les massages, la pharmacopée, le Qi Gong ou la méditation.

Une diététique préventive

Une bonne alimentation peut évacuer les facteurs pathogènes, apaiser les viscères (Zang Fu) inspirer l’esprit et renforcer le sang et le QI”.
Sun Si miao (célèbre médecin, 581-682 après J.C.)

La santé en Chine est orientée vers la prévention des maladies et la recherche d’une existence saine et harmonieuse. La diététique y joue un rôle fondamental et comprend un ensemble de règles valables pour tous. Les règles peuvent être adaptées aux propres constitutions de chacun, que l’on appelle aussi terrain. La diététique préventive est accessible à chacun. Je partage des recettes de cuisine et des e-books qui la mette au cœur du quotidien, pour favoriser son intégration.

En diététique préventive, tout est étudié pour permettre une digestion optimale afin que le corps puise l’’énergie nécessaire du bol alimentaire sans devoir fournir trop d’effort. La diététique chinoise préventive fait attention à la vitalité, à la forme, à la saveur, à la nature, à la conservation, à la coupe et à la cuisson des aliments. …Elle est aussi attentive au cadre du repas ainsi qu’aux facteurs qui favorisent la digestion et l’’assimilation.

Une diététique curative

« Afin de guérir une maladie, il convient d’en connaître la cause. Puis on la traite avec l’alimentation. Ce n’est que lorsque celle-ci est insuffisante que l’on utilise les plantes et les aiguilles ». Sun Si Miao

La diététique curative est utilisée pour les troubles installés. Dans ce cadre, le diététicien chinois prescrit une réforme alimentaire précise avec des aliments recommandés, des aliments déconseillés voire interdits, des modes de préparation des aliments, une hygiène diététique, et des recettes culinaires curatives adaptées à des cas précis.

L’’adjonction de plantes, au pouvoir thérapeutique plus puissant, se révèle souvent nécessaire pour aider l’’organisme à surmonter la maladie. La phytothérapie et la diététique ont chacune leurs vertus, des niveaux d’’actions différents agissent ensemble. Souvent on utilise la phytothérapie dans la diététique chinoise, en l’incorporant à la cuisine.

La diététique est un outil précieux si nous voulons retrouver/préserver la santé. Elle est un élément majeur de la thérapie chinoise, surtout lors de troubles chroniques (comme la rétention d’eau, l’arthrose) et rebelles (comme les rhumes, les grippes).

Les règles de base de la diététique chinoise

  • Manger cuit (pas de crudités, d’aliments crus), c’est comme si on apportait du froid dans notre estomac, celui-ci va se contracter.
  • Manger chaud (jamais de boisson froide qui sort  du frigo, ou  d’aliments froids)
  • Bien mastiquer
  • Ne pas manger à satiété 
  • Boire plutôt en fin de repas et chaud.
  • Manger dans une ambiance agréable, détendue, dans un climat détendu 
  • Manger à des heures régulières, espacer les repas d’au moins 4 heures. Ne -jamais sauter de repas. 
  • Ne jamais grignoter entre les repas. Pas même un fruit ou un bonbon.
  • Bien mâcher la nourriture « il faut boire ce que l’on mange et manger ce que l’on boit… »
  • On ne mange pas devant la télévision, l’ordinateur, en écoutant les informations
  • On mange assis pour une meilleure digestion. On se pose et on prend son temps.
  • On doit manger le matin comme un prince
  • On doit manger le midi comme un marchand
  • On doit manger le soir comme un pauvre

                 

Laisser un commentaire